Overblog Seguir este blog
Edit post Administration Create my blog
COALICIÓN CORED

A PROPOS DES DÉCLARATIONS DE RAIMUNDO

1 Septiembre 2015 , Escrito por COALICIÓN CORED Etiquetado en #COMUNICADO.

A PROPOS DES DÉCLARATIONS DE RAIMUNDO

Les déclarations de Raimundo, candidat virtuel et fantôme du pouvoir en place écrit :
Concernant les personnes exclus de notre mouvement, l’actualité du document d’Africa24 nous donne raison puisqu’Emilia Nchama Jahr s’est établie aujourd’hui en Guinée équatoriale avec l’accord des autorités en continuant à se servir du sigle CORED. Parallèlement à Paris France un troisième mouvement associatif appelé « coalition CORED », avec comme président Salomon Abeso et Secrétaire General Filiberto Ntutumu qui réside à Saragosse Espagne, a été créé. Ce groupe a réussi à rallier Francisco Ela Abeme comme « opposant historique ».

"Nous voyons là distinctement une stratégie d’ensemble pilotée par Malabo pour entretenir la confusion avec notre parti."

CE DERNIER POINT, LA COALITION CORED OPPOSE UN DÉMENTI LE PLUS FORMEL :

Est-ce que Malabo avait envie que la COALITION CORED se lève pour accuser OBIANG d'avoir assassiné plus de 300 opposants.... ?

Lorsque le manque de clairvoyance est à ce stade, on peut se poser la question si celui qui fait de telles analyses pourra un jour accéder à la moindre responsabilité.

Pour l'instant, à l'inverse de l'auteur de ces déclarations qui se positionne déjà dans la précipitation à la candidature suprême, alors que la campagne électorale n'est même pas commencée, voici que nous venons de démasquer le candidat souhaité par Malabo comme "candidat président", pour faire illusion au nom de la CORED qu'il ne représente que par lui même.

A l'inverse, la COALITION CORED demande, non pas au nom de la radicalisation, mais au nom de la Loi fondamentale, autrement dit la Constitution, d'une part la démission du président qui a largement dépassé le nombre de deux mandats prévu par la constitution, et d'autre part en demandant de surcroit la mise en place préalable aux élections d'un véritable processus démocratique.

C'est la raison pour laquelle la COALITION CORED ne s'est pas empressée pour l'instant de positionner un candidat contre le président OBIANG qui ne peut plus se représenter, sauf s'il viole la constitution qu'il a lui même écrite, car avant les futures élections présidentielles, il y a tout un préalable à mettre en place pour que ces élections soient pour la première fois depuis qu'OBIANG est au pouvoir, réellement démocratiques.

Cela suppose la suppression du financement des partis au pouvoir par des prélèvements opérés sur les salaires, la reconnaissance des partis politiques dignes de ce nom, la révision réelle des listes électorales et son contrôle par des autorités indépendantes, une véritable loi d'amnistie et non une amnistie light qui devra libérer tous les condamnés pour des délits d'opinion, la suppression réelle de la torture et la condamnation de ceux qui la pratiquent, la fin des assignations à résidence des opposants pendant les élections, et la sortie de prison immédiate pour ceux qui sont détenus pour des délits d'opinion, la surveillance de la campagne électorale avec des temps de parole dans les medias gouvernementaux à égalité pour tous les candidats, le financement pour les élections de tous les partis politiques pour un montant égal, le contrôle des élections par des observateurs internationaux et non par des militaires, tel est le début de programme que propose la COALITION CORED pour que les élections se déroulent avec une régularité exemplaire en respectant le droit de la c
onstitution.

On ne peut dans une république commencer à organiser des élections, sans que tous ces pré-requis, autrement dit tous ces préalables ne soient pas réunis, sauf si l'on veut que la dictature de la famille OBIANG et de son clan continue.

Compartir este post

Repost 0

Comentar este post