Overblog Seguir este blog
Edit post Administration Create my blog
COALICIÓN CORED

LES PLANS DU PRÉSIDENT OBIANG NGUEMA POUR SE FAIRE SUCCÉDER PAR SON FILS DÉVOILÉS.

9 Septiembre 2015 , Escrito por COALICIÓN CORED Etiquetado en #ACTUALIDAD

LES PLANS DU PRÉSIDENT OBIANG NGUEMA POUR SE FAIRE SUCCÉDER PAR SON FILS DÉVOILÉS.

Por: Manuel Tomi Okomo.

L’élection présidentielle 2016 approche à grands pas. Pourtant, aucune rencontre n’a encore été fixée entre les partis politiques pour convenir d’une date électorale. Pour l’heure, l’opposition craint des élections cette année ou au début 2016. En novembre 2011, un référendum constitutionnel a limité la présidence à deux mandats consécutifs, a créé un poste de vice-président et a mis sur pied cinq nouvelles institutions constitutionnelles. Ces nouvelles institutions sont la Cour des comptes, le Sénat, le Conseil d’État, le Conseil pour le développement économique et social ainsi que le Conseil de défense du peuple. L’opposition s’est ensuite demandée si les nouvelles assises constitutionnelles seront rétroactives ou si elles permettront tout de même au président de se représenter, malgré le fait qu’il est au pouvoir depuis 1979.

Les plans du président Obiang pour se faire succéder par son fils dévoilés

Un coup d’État qui a propulsé Teodore Obiang à la tête du pays

Entre 1968 et 1979, la nation équato-guinéenne a été contrôlée par un dictateur : Francisco Macías Nguema dont la brutalité était sans précédent. Il a finalement été renversé, exécuté et remplacé… par son neveu Teodoro Obiang Nguema.

En juillet 2003, la radio d’Etat annonçait que le président Obiang «est en contact permanent avec le Tout-Puissant» et qu’il peut décider de tuer sans rendre compte à quiconque et sans aller en enfer. Malgré son invincibilité présumée, Obiang, comme beaucoup de dictateurs, a essayé de répondre aux préoccupations des investisseurs étrangers et les gouvernements par des élections mises en scène. Cependant, en vrai dictateur, il a fait de grands efforts pour assurer sa propre victoire.

Teodorin Obiang fils, pressenti comme successeur du Président Obiang père de la Guinée Equatoriale

La bataille pour la succession au sein de la famille Obiang et dans le Parti démocratique de la Guinée équatoriale a créé deux groupes antagonistes : celui qui veut imposer le fils comme futur président de la Guinée équatoriale et celui qui s’oppose à la dévolution monarchique du pouvoir. Le groupe pro Theodorin est dirigé par sa mère Constance Manque. Le deuxième groupe est mené par le frère du président Armengol Ondo, délégué national à la présidence de la République, chef de la Sécurité d’Etat. Plutôt sous-ministre de la Sécurité nationale. Il s’est farouchement opposé à la succession de son neveu à la présidence.

Les plans d’Obiang père pour le transfert de son empire à son fils Theodorin
Au milieu de la bataille, le président équato-guinéen a choisi de léguer son empire à son fils. Deux postes stratégiques sont occupés par l’entourage du président pour sa succession :
Ignacio Milam Tang : Vice-Président de la République. Il occupait le poste de Premier ministre et chef du gouvernement depuis 2008.

Théodorin Obiang fils : Deuxième vice-président de la République de la Guinée équatoriale et vice-président du Parti démocratique de la Guinée équatoriale (PDGE)
Le président de la Guinée équatoriale a donc développé deux plans, selon l’opposition :

Le plan A : Il est prévu la démission prochaine et le transfert direct du pouvoir à Theodorin Obiang fils, à l’élection présidentielle à venir. Le président démissionne et va au Sénat où il passera le pouvoir au vice-président du pays Ignacio Milam Tang. Le vice-président est le premier sur la ligne de succession présidentielle, il succède au président en cas démission. Celui-ci refusera l’exercice de cette nouvelle fonction et il passera ensuite le pouvoir au deuxième vice-président de la République, Theodorin Obiang.

Le plan B : Quelques mois avant la présidentielle 2016, Obiang père démissionne comme président de son parti et donc comme président de la Guinée. Il passe ensuite le ballon à Milam Tang, qui devient président par intérim de la Guinée équatoriale. Lorsque Theodorin Obiang fils, vice-président du Parti démocratique de la Guinée équatoriale assumera la direction du parti, il pourra mieux briguer la présidentielle 2016 pour enfin atteindre le trône souhaité. Faute de candidats pour lui faire ombrage, Theodore Obiang a toujours gagné les élections présidentielles. Ainsi, à la dernière présidentielle, il l’a remportée avec un score de 97 %

Obiang Théodorin négocie un accord avec la justice française

Malgré sa candidature pour la présidentielle 2016, Theodorin Nguema Obiang âgé de 45 ans, deuxième vice-président de la Guinée équatoriale et fils du président équato-guinéen, essaye de négocier avec la justice française pour empêcher son procès. Il est accusé d’enrichissement illicite, de corruption, de blanchiment d’argent présumé et de pillage du trésor de son pays.

Les avocats de Obiang ont rencontré les juges français pour tenter de trouver un compromis en proposant de respecter la procédure d’admission de culpabilité existant en France. En plaidant coupable, Théodorin s’engage à accepter un versement d’une indemnité. Ils veulent éviter le spectacle d’un long procès dans lequel de nombreuses épreuves peuvent également aboutir à une condamnation, confie une source qui a requis l’anonymat au journal espagnol El Pais.

Trois présidents et une grande progéniture pour un seul pays

Trois présidents dirigent la Guinée équatoriale : Le président Obiang, son épouse Constancia Mangue et son fils ainé Teodorín Obiang. Comme son oncle dictateur, Teodoro Obiang a concentré le pouvoir et la richesse de son pays au sein de sa propre famille. Etant l’une des nations les plus négligées dans le monde, la Guinée équatoriale a vu son économie culminée après la découverte d’importantes réserves en 1995. Le pays devient le troisième producteur de pétrole en Afrique subsaharienne avec ses 520 000 barils produits par jour. Ayant jusque-là 36 ans de règne, la famille Obiang et son entourage continue à contrôler tous les leviers du secteur politique et des affaires.

Le président Obiang semble entièrement être tombé sous l’influence de son épouse qui n’a cesséde vouloir faire accéder son premier fils, Teodorín à la présidence équato-guinéenne.

Une liste communiquée par Canalfrance.info dévoile les postes stratégiques occupés par l’entourage de la famille présidentielle…

Constancia Mangue, l’épouse de Theodore Obiang, est devenue la nouvelle riche de la Guinée équatoriale. Même si elle se fait rare sur la scène politique, elle manipule les coulisses du palais présidentiel de la Guinée équatoriale. Elle a réussi à user de sa ruse en plaçant 11 ministres sur 68 dans le gouvernement. Ces 11 ministres sont issues du clan présidentiel. Cette première dame est déjà une milliardaire. Elle produit environ 350 000 barils de pétrole par jour en plus de détenir des capitaux dans les grandes entreprises étrangères de la Guinée équatoriale. C’est en ce sens qu’elle a initié le Comité d’appui à l’enfant équato-guinéen ainsi qu’une fondation pour la promotion des femmes et une autre pour la lutte contre le sida, révèle times24.info. D’aucuns la soupçonne de vouloir faire de Théodorin Obiang, l’aîné de sa progéniture qui est l’actuel ministre de l’Agriculture, le successeur de son mari. L’épouse du président détient la moitié des terres et plusieurs immeubles dans des points stratégiques des villes de Bata et Malabo. Elle est propriétaire de la moitié de l’aéroport Santa Isabel, possède une clinique appelé « Virgen de Guadalupe Clinic » construite à l’aide de fonds publics, puisque tous les équipements et fournitures médicales sont inclus dans les dépenses réservées aux hôpitaux publics.

Teodoro Nguema Obiang, le fils aîné du président, connu localement sous le nom de « Teodorin », est le deuxième vice-président, chef de la Défense et de la Sécurité d’Etat (anciennement ministre de l’Agriculture, des Forêts et bois). Connu pour son train de vie extravagante, Il est propriétaire de plusieurs entreprises en Guinée équatoriale, de maisons et de voitures de luxe en Europe. A la suite de plusieurs plaintes déposées par des ONG, le fils du Président est impliqué dans l’affaire des biens mal acquis.

Gabriel Mbaga Obiang, un autre fils du président, dirige le ministère du Pétrole : Gabriel Mbaga Obiang Lima, a été une force motrice de la modernisation des ressources de la Guinée équatoriale. En 2011, il a finalisé des accords avec un certain nombre de nouvelles entreprises. Il a servi dans le secteur du pétrole et du gaz depuis 1997. Ses positions passées comprennent ministre délégué, vice-ministre, le secrétaire d’État aux Mines et des Hydrocarbures, représentant du gouvernement dans le capital de l’Etat dans les sociétés de sécurité privées, et Conseiller présidentiel des Hydrocarbures. Il a servi en tant que membre du conseil d’administration de trois sociétés nationales en Guinée équatoriale (SONAGAS, SEGESA ET GEPETROL). Ayant le privilège de décider des concessions pétrolières, c’est un dauphin favori pour les entreprises américaines et chinoises opérant déjà dans le pays.

Alberto Obiang Lima (fils du président) – Est le directeur de l’Administration portuaire de Malabo. Il est propriétaire de l’entreprise de transport, en collaboration avec le marchand d’armes libanais. Il a été couronné prince de Cocody.

Ruslan Obiang Nsue (fils du président) – Secrétaire d’Etat au Ministère de la Jeunesse et des Sports. Propriétaire de plusieurs sociétés en Espagne.

Carmelo Obiang (fils du président): directeur adjoint de la sécurité nationale

Antonio Mba Nguema (frère cadet du président) – Ministre d’État à la Défense nationale

Armengol Ondo Nguema (frère cadet du président) – Délégué national à la Présidence de la République, Chef de la Sécurité d’Etat. Plus tôt, sous-ministre de la sécurité nationale.

Agustina Nchama Nguema (sœur aînée du président) – reçoit un salaire avec le titre de conseiller au ministère de l’Agriculture et voyage avec le passeport diplomatique ce même titre.

Monica Okomo Nguema (Sœur du président) – S’occupe du régional de la santé Bata

Teodoro Biyogo Nsue Okomo (frère du président) – Chef du Protocole du Président et du Bureau du Président responsable du protocole.

Marcelino Oyono Ntutumu (Frère du président) – Directeur de la Présidence de la coordination Gestionnaire République avec Geproyectos. L’ancien ministre des Travaux publics et Infrastructure.

Manuel Nguema Mba (oncle du président) – Directeur de la Présidence de la République en matière de la sécurité présidentielle. Ancien vice-ministre de l’Intérieur.

Amalia Obiang (fille du président). Administratrice consultative Israël à l’hôpital de la Paix.

Obiang Francisca Jimenez, alias Pakita Obiang (fille du président) – Président du Geproyectos, une agence créée en 2002 et rattachée à la présidence

Genoveva Obiang (fille du président) fonctionnaire de haut niveau à la Banque nationale de la Guinée équatoriale.

Candido Nsue Okomo (frère du président) – Directeur Gepetrol. Fondateur de l’Académie des Sports Cano Sport. Propriétaire d’un studio de musique et a récemment ouvert une école pour la formation des jeunes.

Nicolas Obama Nchama (neveu du président) – Ministre de la Sécurité nationale

Cecilia Obono Ndong (nièce du président) – Ambassadeur de la Guinée équatoriale en Italie.

Montserat Afang Ondo (nièce du président) – délégué au ministère des Finances, chef de taxes et contributions.

Melchor Esono Edjo (neveu du président) – gouverneur de la Guinée équatoriale au Fonds monétaire international; Secrétaire d’État aux Finances; Ancien ministre des Finances.

Baltasar Engonga Edjo (neveu et frère du président Melchior) – Le ministre de l’intégration régionale de la République de Guinée équatoriale.

Juan Olo Mba Nseng (cousin de la première dame) – Le ministre adjoint de la Justice, des Affaires religieuses et les prisons.

Vicente Eya Olomo (cousin de la première dame) sous-ministre de la Défense nationale.
Fausto Abeso fumée (fils du président) – Le ministre délégué chargé de l’aviation civile (soutirer de l’argent de l’achat de l’Air, et acheter des armes avec les Russes). Il vient de passer € 300 000 sur l’achat de mobilier pour votre nouvelle maison.

Eusebio Icrête Penda (mari de la sœur du président) – Le secrétaire d’Etat chargé des services de contrôle financiers du ministère des Finances et du Budget.

Eusebio IPICO Penda (mari de la cousine du président) – Le secrétaire d’État responsable de Financial Services du contrôle du ministère des Finances et du Budget
Veronica Nguema Mba (nièce du président et la fille du frère du président).

Malgré la forte production du pétrole et du gaz, la plupart des Équato-Guinéens restent dans une pauvreté écrasante, avec peu ou pas d’accès aux soins de santé ou à l’éducation. Vingt pour cent des enfants meurent avant l’âge de cinq ans. Le gouvernement interdit également aux journalistes de prendre des photos centaines de bidonvilles de la capitale et des alentours sans une accréditation spéciale délivrée. La liberté d’expression, de la presse et les réseaux sociaux y sont également absents. Et pourtant, la Guinée équatoriale possède tous les ingrédients pour se développer en Afrique: Un faible taux d’endettement, terres fertiles et une petite population de moins de 800 000 personnes. Poussé par l’or noir et de gaz naturel, ce pays possède le plus haut niveau de revenu par habitant dans toute l’Afrique subsaharienne, à $ 22 300 par an, soit environ quatre fois plus que l’Afrique du Sud et environ la même que le Portugal, selon le Fonds monétaire international.

Compartir este post

Repost 0
Para estar informado de los últimos artículos, suscríbase:

Comentar este post